Résultat: 149      
Pas d'image dans le panier pas d'image




Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bucarde
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bucarde
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Comptage des pétoncles noirs en rade de Brest dans le cadre du projet DIRAPEN Depuis 2014, de fortes concentrations en toxine ASP empêchent l'exploitation de la coquille Saint Jacques en Rade de Brest. La pecherie de 55 navires est donc forcée de déporter son activité sur d'autres espèces de coquillages. Dans les années 1980, la production de pétoncles de la Rade avoisinait les 800 tonnes, elle n'est plus que de 30 tonnes ! Le projet DIRAPEN a pour objectif de favoriser le retour de cette espèce et de son exploitation. L'Ifremer a en charge le suivi écologique, en plongée, des bancs naturels de pétoncles et des opérations de semis démarrées en 2015. En savoir plus : https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-role-de-l-Ifremer/Recherche/Projets/Description-projets/Dirapen
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pétoncles noir en rade de Brest. La rade de Brest abrite de nombreuses espèces de bivalves d'intérêt économique, dont le pétoncle noir, Chlamys varia. Ce pectinidés atteint la taille adulte en 3 ans (5cm) mais a besoin d'abris pour se protéger des prédateurs, notamment des daurades. Et pour maximiser son camouflage, il se laisse aussi recouvrir d'une variété bien spécifique de spongiaires. En Bretagne, son habitat favoris est extrêmement lié aux bancs naturels d'huîtres plates. La restauration de ces bancs s'accompagnera donc naturellement d'une augmentation de la production en pétoncles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bucarde
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bucarde
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

bancs d'huîtres creuses en fond de rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.Détail de siphon.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.Détail de siphon.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.Détail de siphon.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Pêche à la telline (Donax trunculus) dans le Finistère au gisement de la plage de l'Aber en presqu'île de Crozon (la pêche n'y est autorisée que quelques jours par an) La telline est un coquillage bivalve que l'on trouve sur les plages de sables fins les plus exposées de la façade Atlantique.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

prélèvement pour comptage d'huîtres plates en rade de Brest
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

gros plan sur une coquille Saint-Jacques (pecten maximus)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Clémentine Jung

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2. Site des lobes terminaux de l'éventail profond du fleuve Congo : à bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?", Stéphane Hourdez et Olivier Mouchel, biologistes, dans leur laboratoire avec leurs bivalves.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Plongée du ROV Victor 6000 pour caractériser l'habitat colonisé par les bivalves Vésicomyidés. Un carottier lame est utilisé pour échantillonner la faune de grande taille.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2. Site des lobes terminaux de l'éventail profond du fleuve Congo : prélèvement grâce au ROV Victor 6000 (robot téléopéré) de vers ampharétidés et de bivalves vésicomyidés.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Clémentine Jung

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Des bivalves vésicomydés (en haut) et mytilidés (en bas) récoltés sur le site du pockmark REGAB.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Clémentine Jung

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2. Site des lobes terminaux de l'éventail profond du fleuve Congo : à bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?", Clara Rodriguez et Olivier Mouchel récupèrent les bivalves vésicomydés dans leurs tamis.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2. Site des lobes terminaux de l'éventail profond du fleuve Congo : amas de bivalves vésicomyidés en forme de coeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Marie-Noëlle De Casamajor

coquillages bivalves Moules Mytilus
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Marie-Noëlle De Casamajor

Moules Mytilus dans leur milieu.coquillages. mollusque bivalve
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Marie-Noëlle De Casamajor

noix de Saint-Jacques : Pecten maximus
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Marie-Noëlle De Casamajor

coquille st Jacques : Pecten maximus
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manipulation en laboratoire sur la génétique de l'huître perlière dans le laboratoire de génétique au Centre Océanologique du Pacifique (COP)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

L'espèce Calyptogena pacifica est un bivalve de la famille des vésicomyidés. Campagne Big
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

L'espèce Calyptogena pacifica est un bivalve de la famille des vésicomyidés. Campagne Big
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mesure des poids frais et secs de bivalves de la famille des Vesicomyidae pour l'évaluation de la biomasse. Ils ont été prélevés sur des sources de fluides froids par 3200m de fond, dans Golfe de Guinée sur le pockmark REGAB.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mesure des poids frais et secs de bivalves de la famille des Vesicomyidae pour l'évaluation de la biomasse. Ils ont été prélevés sur des sources de fluides froids par 3200m de fond, dans Golfe de Guinée sur le pockmark REGAB.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mesure des poids frais et secs de bivalves de la famille des Vesicomyidae pour l'évaluation de la biomasse. Ils ont été prélevés sur des sources de fluides froids par 3200m de fond, dans Golfe de Guinée sur le pockmark REGAB.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Prise de vue sous-marine d'un plongeur en tournage pour le projet Rebent sur l'Etude des bivalves, à Morgat.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Prise de vue sous-marine par un plongeur, pour l'étude des bivalves, à Morgat, pour le projet Rebent.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Prise de vue sous-marine par un plongeur, pour l'étude des bivalves, à Morgat, pour le projet Rebent.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Prise de vue sous-marine par un plongeur, pour l'étude des bivalves, à Morgat, pour le projet Rebent.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

moules de l'étang de Thau
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Marie-Noëlle De Casamajor

coquillage bivalve : Laevicardium_crassum
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Marie-Noëlle De Casamajor

coquillages bivalves : Ruditapes_philippinarium
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

Modioles (bivalves de la famille des Mytilidae (mytilidés) proches des moules). Photo prise lors de la campagne Exomar sur la dorsale médio-Atlantique +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

Modioles (bivalves de la famille des Mytilidae (mytilidés) proches des moules). Photo prise lors de la campagne Exomar sur la dorsale médio-Atlantique +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

photo sous-marine pendant la campagne Biozaïre 2 prise à 3000 mètres de fond : modioles (genres Modiolus ou Bathymodiolus, ce sont des bivalves de la famille des Mytilidae(mytilidés) proches des moules), vers vestimentifères dans leur tube, crevettes (caridae) et holothuries synaptidae violettes
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

bivalves Vesicomyidae. photo sous-marine Biozaïre 2.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer -

modioles (genres Modiolus ou Bathymodiolus, ce sont des bivalves de la famille des Mytilidae(mytilidés) proches des moules), et crevettes (caridae). photo sous-marine Biozaïre 2.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Barbaroux

Coquillage, Spisule "Venus" ou praire (mollusque bivalve)
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Pectinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre 1993 et 1995 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc ou de la campagne Evhoe1995
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 6/08/94 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc39 à 43 m de profondeur, latitude 47°43,4'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 -
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre février et août 1994 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc entre 39 et 43 m de profondeur, latitude comprise entre 46°14'N et 46°28'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre février et août 1994 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc entre 43 et 106 m de profondeur, latitude comprise entre 46°14'N et 47°31'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Psammobiidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 -
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Psammobiidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté fin août 1993 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc35 entre 73 et 80 m de profondeur, latitude comprise entre 45°3'N et 45°30'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

intérieur de la coquille d'un bivalve de la famille Psammobiidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 30/08/93 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc35 à 73 m de profondeur, latitude 45°3'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Glossidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 24/08/93 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc35 à 96 m de profondeur, latitude 46°6,9'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Glycymerididae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc entre 1993 et 1995 entre 23 et 77 m de profondeur
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Limopsidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 7/11/95 dans un chalut lors de la campagne Evhoe1995 à 426 m, latitude 46°16,7'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Mactridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre février 1993 et novembre 1995 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc ou de la campagne Evhoe1995 entre 21 et 83 m de profondeur, latitude comprise entre 45°3'N et 46°9'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Gryphaeidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre août 1993 et novembre 1995 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc ou de la campagne Evhoe1995 entre 75 et 361 m de profondeur, latitude comprise entre 45°50'N et 47°36'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Teredinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Cette espèce a la particularité de forer le bois, on la trouve donc généralement dans des morceaux de bois flottant
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Pectinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre février 1993 et juin 1995 au cours d'une campagne Ressgasc entre 36 et 106 m de profondeur, latitude comprise entre 45°23'N et 47°45'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté dans un chalut entre décembre 1993 et novembre 1995 au cours de la campagne Evhoe1995 ou d'une campagne Ressgasc entre 441 et 58 m de profondeur, latitude comprise entre 45°54'N et 46°4'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Mactridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté dans un chalut le 21/05/1994 lors de la mission Ressgasc38 à 23 m de profondeur, latitude 46°6,2'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Mactridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre février 1993 et novembre 1995 dans un chalut lors de la campagne Evhoe1995 ou d'une campagne Ressgasc entre 24 et 44 m de profondeur, latitude comprise entre 45°37'N et 47°9'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Pectinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 -
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Tellinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 -
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 -
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Teredinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Cette espèce a la particularité de forer le bois, on la trouve donc généralement dans des morceaux de bois flottant
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Pectinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 -
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Pteriidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" - Spécimen récolté le 14/11/94 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc40 à 71 m de profondeur, latitude 45°35,7'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Cardiidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté entre le 24/05/93 et le 12/08/94 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc entre 38 et 42 m de profondeur, latitude comprise entre 45°36'N et 45°52'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

les deux valves d'un bivalve de la famille Pteriidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 14/11/94 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc40 à 71 m de profondeur, latitude 45°35,7'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

intérieur d'une valve d'un bivalve de la famille Pteriidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 14/11/94 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc40 à 71 m de profondeur, latitude 45°35,7'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Pharidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" - Spécimen récolté en février ou août 1994 dans un chalut lors d'une campagne Ressgasc
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Tellinidae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 19/08/93 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc35 à 97 m, latitude 47°26,9'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Paulmier

bivalve de la famille Veneridae - Photo publiée dans le guide pratique QUAE "Les invertébrés marins du golfe de Gascogne à la Manche orientale" paru en 2011 - Spécimen récolté le 31/08/93 dans un chalut lors de la campagne Ressgasc35 à 44 m, latitude 45°5,6'N
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Françoise Quiniou

Tests d'écotoxicologie : larves de bivalves normales et anormales.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Barbaroux

Coquillage : Coquilles Saint-Jacques (Mollusque bivalve)
Ajouter au panier