Résultat: 180      
Pas d'image dans le panier pas d'image




Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Vue sous-marine du HROV lors de la mission ESSHROV
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La sixième édition de la WRSC (World Robotic Sailing Championship) s'est tenue à Brest du 2 au 6 septembre 2013. Elle permet aux différents drones développés par les universités et les associations passionnés de robotique marine de se défier à travers une douzaine d'épreuves. Le robot voilier VAIMOS - «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Patrick Rousseaux

Le robot voilier VAIMOS - pour «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Patrick Rousseaux

Le robot voilier VAIMOS - pour «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Patrick Rousseaux

Le robot voilier VAIMOS - pour «Voilier Autonome Instrumenté de Mesures Océanographiques de Surface» utilise la force du vent et l'énergie solaire pour des missions de mesures et d'observations en mer, pouvant venir en complément des systèmes de mesures actuellement utilisés. En effet, VAIMOS est programmé pour naviguer à faible coût et quadriller une zone de façon autonome en réalisant, grâce à ses capteurs, différents types de mesures (température, salinité, chlorophylle et turbidité) à la surface de l'eau (cinq premiers centimètres) et à un mètre de profondeur.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Prélèvement de modioles Bathymodiolus aff. boomerang à l'aide de la pince du ROV Victor 6000 (robot téléopéré), sur une moulière d'un pockmark.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Le bras du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) et PEPITO servant à prélever de l'eau à proximité de la faune pour déterminer la composition chimique des fluides sur le pockmark.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Etude de l'habitat des modioles de l'espèce Bathymodiolus aff. boomerang et de la composition des communautés associées aux moules : prélèvement d'eau avec le préleveur PEPITO installé sur le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) sur l'assemblage de moules Bathymodiolus aff. boomerang.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Sur le site du pockmark REGAB (3200m de profondeur) : la pince du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) contenant une bouchée d'hydrate de gaz qui, sous certaines conditions de température et de pression, forment des affleurements qui ont l'apparence de la glace.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Sur le site du pockmark REGAB (3200m de profondeur) : la chambre benthique CALMAR est utilisée pour calculer la respiration animale et les flux de méthane et d'oxygène à l'interface entre l'eau et le sédiment.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Plongée du ROV Victor 6000 pour caractériser l'habitat colonisé par les bivalves Vésicomyidés. Un carottier lame est utilisé pour échantillonner la faune de grande taille.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Etude de l'habitat des modioles de l'espèce Bathymodiolus aff. boomerang et de la composition des communautés associées aux moules : échantillonnage des moules à l'aide du "mussel pot", instrument spécialement conçu pour échantillonner les substrats plus ou moins meubles.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Site du pockmark REGAB (3200m de profondeur), prélèvement de vers polychètes siboglinidés de l'espèce Escarpia southwardae : le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) déploie le "Buch Master" ("Maître du Buisson"). Il s'agit d'un grand panier posé sur le dessus d'un buisson de vers. Quand il est bien positionné, il est fermé à sa base et enferme les Escarpia et toute la communauté de petits organismes associés aux vers.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Site du pockmark REGAB (3200m de profondeur), prélèvement de vers polychètes siboglinidés de l'espèce Escarpia southwardae : le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) déploie le "Buch Master" ("Maître du Buisson"). Il s'agit d'un grand panier posé sur le dessus d'un buisson de vers. Quand il est bien positionné, il est fermé à sa base et enferme les Escarpia et toute la communauté de petits organismes associés aux vers.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Sur le site du pockmark REGAB (3200m de profondeur) : les carottiers lame servent à quantifier la macrofaune du sédiment (les carottiers tube, eux, servent à échantillonner la faune de petite taille (méiofaune) et les microorganismes).
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Sur le site du pockmark REGAB (3200m de profondeur) : le carottier tube est utilisé pour échantillonner une carotte de sédiments. La pellicule blanche visible à la surface du sédiment est formée d'une communauté de microorganismes qu'on appelle « tapis microbien ».
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Sur le site du pockmark REGAB (3200m de profondeur), échantillonnage d'un bout de carbonate à l'aide de la pince du ROV Victor 6000 (robot téléopéré).
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Site Kouilou : buisson de vers siboglinidés que le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) s'apprêtait à échantillonner avant de tomber en panne. Un marqueur a été déployé pour un repérage plus facile (à gauche).
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Hsing Pen-Yuan

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. A bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?", une partie de l'équipe du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) dans le poste de contrôle.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Sophie Arnaud-Haond

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. A bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?", préparation des outils qui serviront à l'échantillonnage par le ROV Victor 6000 (robot téléopéré)sur le pockmark REGAB.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Sophie Arnaud-Haond

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. A bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?", le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) est hissé dans les airs pour effectuer son changement de module : le module de mesure en route (MMR) est remplacé par le module d'échantillonnage pour les récoltes sur le pockmark REGAB.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Bourret

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Ambiance de nuit dans le poste de pilotage du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) à bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Gérard Bourret

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. A bord du navire océanographique "Pourquoi pas?", l'équipe du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) devant le robot.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Perrine Cruaud

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Vue du pont arrière du navire océanographique "Pourquoi pas ?" pendant la mise à l'eau du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) pour une plongée sur le site M3.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Perrine Cruaud

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Sur le pont arrière du navire océanographique "Pourquoi pas ?", le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) va entamer sa 3e plongée dans la nuit.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Ann Andersen

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. Pour préserver l'intégrité des échantillons prélevés par le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) sur le site M3, plusieurs dissections s'effectuent dans la chambre froide à bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Clémentine Jung

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2 : à bord du navire océanographique "Pourquoi pas ?", le poste de contrôle du ROV Victor 6000 (robot téléopéré).
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Perrine Cruaud

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 1. A l'arrière du navire océanographique "Pourquoi pas ?", le ROV Victor 6000 (robot téléopéré) entame sa 3e plongée dans la nuit.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2. Site des lobes terminaux de l'éventail profond du fleuve Congo : prélèvement grâce au ROV Victor 6000 (robot téléopéré) de vers ampharétidés et de bivalves vésicomyidés.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - / Wacs 2011

Campagne océanographique WACS (West Africa Cold Seeps) dans le golfe de Guinée (océan Atlantique), janvier-février 2011, leg 2. Site des lobes terminaux de l'éventail profond du fleuve Congo : le ROV Victor 6000 (robot télopéré), en train de prélever le fond à l'aide de petites carottes de 60 cm de long.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

ROV Victor 6000 sur le pont du Pourquoi pas? avant la mise à l'eau
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Essai du Victor 6000 pendant la campagne ESSROV2010 (5 au 20 septembre sur le Pourquoi pas?) suite au grand carénage du ROV.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

photo sous-marine du ROV Victor
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Stéphane Lesbats

Sous marin Nautile, AUV Aster X et robot téléopéré Victor 6000 dans le hangar du Pourquoi pas ?
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Concours de robotique sous-marine SAUC-E 08
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Concours de robotique sous-marine SAUC-E 08
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Concours de robotique sous-marine SAUC-E 08
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes préparent la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas ?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes préparent la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas ?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes préparent la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas ?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes préparent la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas ?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes préparent la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas ?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix supervise la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, dirigée par le commandant Thierry Alix pendant la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix dirige la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" en présence d'une équipe vidéo.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix dirige la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix dirige la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, à l'eau, préparation de remise à bord pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?"
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, à l'eau pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, à l'eau pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix dirige du pont arrière la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer, Victor 6000, sur le navire le "Pourquoi pas?" en présence d'une équipe vidéo, pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix dirige la remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, à bord du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, à bord du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, à bord du navire le "Pourquoi pas?" par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco autour de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco autour de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco autour de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco autour de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco autour de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Une mise à l'eau de nuit pour Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, orchestrée par une équipe de la campagne océanographique Medeco à bord du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Une mise à l'eau de nuit pour Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, orchestrée par une équipe de la campagne océanographique Medeco à bord du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Une mise à l'eau de nuit pour Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, orchestrée par une équipe de la campagne océanographique Medeco à bord du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Une mise à l'eau de nuit pour Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, pendant la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Une mise à l'eau de nuit pour Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, orchestrée par une équipe de la campagne océanographique Medeco à bord du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer à l'eau de nuit pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco dirigent du pont arrière la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco s'apprêtent à effectuer la remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco manoeuvrent pour remonter après une plongée le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?"
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco manoeuvrent pour remonter après une plongée le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?"
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

La remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?", depuis le pont arrière pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco manoeuvrent pour remonter après une plongée le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?"
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco manoeuvrent pour remonter après une plongée le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?"
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le commandant Thierry Alix et les équipes de la campagne océanographique Medeco orchestrent la remontée sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur le navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée sur le navire le "Pourquoi pas?" sous les yeux d'un observateur, pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé avec soin par les équipes de la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé avec soin par les équipes de la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé avec soin par les équipes de la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé avec soin par les équipes de la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé avec soin par les équipes de la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 déposé avec soin par les équipes de la campagne océanographique Medeco sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?" après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Intervention sur le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Intervention sur le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Intervention sur le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise en place du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 sur son chariot après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Intervention sur le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Intervention sur le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Intervention sur le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 après une plongée, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", par les équipes de la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco récupérent les carottiers "push-core" dans le ventre de Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée, sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco récupérent les carottiers "push-core" dans le ventre de Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée, sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco récupérent les carottiers "push-core" dans le ventre de Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée, sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Les équipes de la campagne océanographique Medeco récupérent les carottiers "push-core" dans le ventre de Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, après une plongée, sur le navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Un membre de l'équipe de la campagne océanographique Medeco sur le navire le "Pourquoi pas?" devant le ventre ouvert et les carottiers "push-core" du robot de l'Ifremer Victor 6000, après une plongée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau, de nuit, du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", Campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau, de nuit, du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", Campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000, à l'eau, de nuit, pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau, de nuit, du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", Campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau, de nuit, du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", Campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Une équipe de la campagne océanographique Medeco face à Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer, dans le hangar du navire le "Pourquoi pas?".
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

L'équipe du Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer au complet à bord du navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

L'équipe du Victor 6000, le robot téléopéré de l'Ifremer au complet à bord du navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le ventre de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, dans le hangar du navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Le robot téléopéré de l'Ifremer, Victor 6000 dans le hangar du navire le "Pourquoi pas?" pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Récupération de l'engin téléopéré Victor 6000 lors de la Campagne MEDECO sur le Pourquoi pas? en Méditerranée.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, sur le pont arrière du navire le "Pourquoi pas?", pendant la campagne océanographique Medeco.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Daniel Desbruyeres

Campagne océanographique Serpentine sur la dorsale médio-atlantique, février-avril 2007. A bord du navire "Pourquoi pas ?", préparation de la cartographie de la première plongée du ROV Victor 6000 (robot téléopéré) sur le site hydrothermal Ashadze avec Alain Normand et Hélène Ondreas.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Membres de l'équipage du navire le "Pourquoi pas?" pendant une intervention sur le Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer,lors de la campagne océanographique Momareto.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Remontée du Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, par l'équipage du navire le "Pourquoi pas?", lors de la campagne océanographique Momareto.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Préparation à la mise à l'eau de Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, par des membres de l'équipage du navire le "Pourquoi pas?", lors de la campagne océanographique Momareto.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Michel Gouillou

Mise à l'eau du Victor 6000, robot téléopéré de l'Ifremer, par des membres de l'équipage du navire le "Pourquoi pas?" lors de la campagne océanographique Momareto.
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manoeuvres de mise à bord de Victor 6000, robot téléopéré de l'ifremer, sur le navire "l'Atalante par l'équipe de la campagne océanographique Phare. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Manoeuvre de mise à bord ou remontée de Victor 6000, robot téléopéré de l'ifremer, sur le navire "l'Atalante par l'équipe de la campagne océanographique Phare. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Olivier Dugornay

Mise à l'eau du robot téléopéré de l'Ifremer Victor 6000 depuis le poste de commande du portique du navire "L'Atalante" pendant la campagne océanographique Phare. +++
Ajouter au panier





Auteur : © Ifremer - /Stéphane Lesbats

Rov Victor 6000 de nuit sur la plage arrière de L'Atalante pendant la mission Biozaire 2
Ajouter au panier